Le serveur web

Qu'est-ce qu'un serveur web ? A quoi ressemble un serveur web ?

Un serveur web est comme un "gros" ordinateur, fabriqué avec des éléments robustes, dont le but est de rester allumé 24h/24 et 7j/7. Un serveur doit pouvoir être accessible à tout instant par un utilisateur, ce qui explique pourquoi il doit rester constamment allumé. Il est possible de redémarrer un serveur web si celui-ci rencontre un plantage, ou même de l'éteindre si celui-ci doit être déplacé. Son but premier est de rester allumé et d'être toujours accessible.

Il s'agit donc d'un "gros" ordinateur, dont les composants internes ont été choisis minutieusement pour être constamment sollicités, tout en assurant une longévité la plus longue possible.

Un serveur web, un serveur DNS ou tout autres serveurs, ont été conçus dans un format spécial. Il existe des serveurs au format "tour", similaires aux gros ordinateurs fixes : ce format est souvent utilisé dans les cas où le serveur est utilisé plus ou moins seul, dans une pièce qui n'aura pas été forcément étudiée pour "racker", c'est à dire ranger un ensemble de serveurs, dans une armoire.

La plupart des serveurs sont conçus dans un format leur permettant d'être rangés dans une armoire serveur, sous la forme d'un tiroir. La largeur standard d'un serveur est de 19 pouces, soit 48,2 cm. La hauteur d'un serveur dans ce format est exprimée en unités de rack ou "U". Un "U" équivaut à 1,75 pouces, soit 4,4 cm. Le "U" correspond à un standard qui permet de calculer la hauteur d'une armoire serveur en fonction du nombre de serveurs que l'on souhaite y installer. Par exemple, une armoire 48 U pourra contenir 48 serveurs d'une hauteur de 1 U. Cette même armoire pourrait à la place contenir 24 serveurs de 2 U, etc.

Un serveur possède généralement plusieurs disques durs, souvent situés en façade. Il est commun de faire fonctionner les disques durs ensemble, dans le but de dupliquer les données. Il existe pour cela plusieurs systèmes, répondant à des besoins précis en fonction de l'utilisation finale du serveur.

Un serveur possède généralement plusieurs processeurs puissants, ainsi qu'une grande quantité de mémoire. Il est commun de trouver également plusieurs cartes réseaux dans un serveur, permettant la redondance des connexions, ainsi que l'addition des débits de plusieurs cartes dans le but de garantir un temps de réponse le plus court possible.

La plupart des serveurs possèdent au minimum deux alimentations électriques, permettant de subvenir à la défaillance de l'une des alimentations, sans provoquer l'arrêt du serveur.

Le but premier d'un serveur est de toujours pouvoir servir un service (web, DNS, fichiers, streaming, etc.) sans coupures : tout est mis en œuvre pour y parvenir.

L'illustration ci-dessous présente un serveur ouvert, avec son capot sur le dessus, ses deux alimentations sur le fond, ses rails de fixation sur les côtés et sa façade avant :

 

www.creer-un-site-internet.info-a-quoi-ressemble-un-serveur-exemple-de-serveur

 

Où est situé un serveur web ?

Un serveur web est situé dans un local permettant une alimentation électrique constante, une sécurité physique constante, un refroidissement constant, etc.

Il est nécessaire de garantir une alimentation électrique constante. Comme tu l'as vu plus haut, un serveur doit rester constamment allumé. Pour cela, il doit être correctement alimenté en électricité, tout au long de l'année. Très souvent, les alimentations électriques des locaux abritant des serveurs sont redondées et proviennent de plusieurs sources. Il est très fréquent de constater la présence d'onduleurs (batteries de secours) et de groupes électrogènes permettant d'assurer une continuité du service lors d'une coupure d'alimentation électrique.

Il est nécessaire de garantir la sécurité physique d'un serveur, principalement pour deux raisons :

  • Le serveur doit être à l’abri des éléments extérieurs, protégé de l'eau, du feu, de la chaleur, etc.

  • Le serveur doit être protégé des actes de malveillance dont le but serait de le détruire et le rendre inopérant, il doit être également protégé contre le vol de données. Pour cela, les salles contenant une multitude de serveurs sont souvent protégées contre les intrusions par différents moyens sécurisés.

Un serveur doit être installé dans un lieu permettant une bonne ventilation et un apport d'air frais. Un serveur, tout comme un ordinateur, possède des ventilateurs dans le but de refroidir ses éléments internes : il diffuse de la chaleur ! Cette chaleur doit être évacuée pour ne pas provoquer un blocage du serveur, sous peine de ne plus pouvoir rendre les services pour lequel il a été installé. Les locaux dédiés à l'installation de serveurs sont munis d'une ou de plusieurs climatisations. Elles sont très souvent redondées pour prévenir tout dysfonctionnement de l'une d’entre-elles. Les salles serveur sont donc des salles réfrigérées.

Un serveur, très souvent, est donc situé dans une armoire serveur, elle-même située dans une salle dédiée : ce lieu s'appelle un "Datacenter", c'est à dire "Centre de données" en français. Les serveurs de tous les hébergeurs sont situés dans des datacenters. Ces lieux sont hautement sécurisés, très souvent situés en sous-sol et/ou dans des pays où la température reste fraîche, quand cela est possible.

L'illustration ci-dessous présente un couloir de datacenter, avec un ensemble de serveurs rangés dans des armoires serveurs :

 

www.creer-un-site-internet.info-a-quoi-ressemble-un-datacenter-exemple-de-datacenter

 

Serveurs "physiques" versus serveurs "virtuels" ?

Un serveur est un élément physique, concret. Cependant, il existe des serveurs "virtuels". Ce type de serveurs est même de plus en plus répandu. Mais qu'est-ce donc un serveur virtuel ?

Les serveurs virtuels ont été inventés pour répondre à plusieurs besoins, que les serveurs physiques ne pouvaient résoudre. Voici, entre autres, une liste non exhaustive des inconvénients liées aux serveurs physiques :

  • Un serveur physique est souvent utilisé à un faible pourcentage, comparé à ses capacités réelles.

  • Un serveur physique est long à installer, à réparer, à déplacer, à sauvegarder.

  • Un serveur physique est compliqué à dupliquer.

  • Un serveur physique prend de la place et consomme beaucoup d'énergie.

  • Un serveur physique s'use dans le temps.

Un serveur virtuel, concrètement, est matérialisé par quelques fichiers, présents sur un serveur physique ayant un rôle spécial appelé "hyperviseur". Pour mettre en œuvre un ou plusieurs serveurs virtuels, il faut disposer d'au moins un serveur physique, dont les capacités auront été calculées pour répondre aux besoins de tous les serveurs virtuels qui seront installés dessus.

En accumulant plusieurs serveurs virtuels sur un seul serveur physique, il y a mutualisation des capacités du serveur physique. Un ensemble de serveurs virtuels vont ainsi se partager les processeurs, la mémoire, les disques durs du serveur physique, permettant ainsi d'utiliser au mieux les capacités du serveur physique et de limiter sa consommation énergétique.

Un serveur virtuel est matérialisé par quelques fichiers : ainsi il est facile de réaliser des copies de ces fichiers. La sauvegarde d'un serveur virtuel est réalisée par une simple copie des fichiers qui le matérialisent. La réparation d'un serveur virtuel, dans le cas d'une panne ou d'une attaque, consiste à remettre en service une sauvegarde des fichiers qui matérialisent le serveur virtuel.

Un serveur virtuel ne prend pas beaucoup de place : en rassemblant plusieurs serveurs virtuels au sein d'un même serveur physique, il est possible de diviser largement la place physique occupée par ces serveurs, lors de leur "virtualisation". La virtualisation d'un serveur est l'opération qui consiste à aspirer les données d'un serveur physique, dans le but de le transformer en serveur virtuel.

Un serveur virtuel ne s'use pas dans le temps : c'est un fichier. Lorsque le serveur physique qui héberge le serveur virtuel arrive en fin de vie, il suffit de copier le serveur virtuel, donc ses fichiers équivalents, sur un autre serveur physique plus récent. Il n'y a pas besoin de tout réinstaller : de nombreuses heures d'administration sont ainsi gagnées.

 

 

Si tu as bien compris les notions expliquées ci-dessus, tu peux passer à la page "TON PREMIER SITE INTERNET".